Les grandsévénements

Recherche

« janvier 2018 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

rss

Accueil >Présentation du Pays de Blesle >Les Communes>Chambezon

Chambezon

Mairie de Chambezon

Tél. 04.71.76.59.55
Fax. 04.71.76.59.55
Mail :
mairie-chambezon@orange.fr
Latitude : 45.379044
Longitude : 3.242774

Horaires d’ouverture au public :
Mercredi : 17h30 à 18h30
Dimanche : 11h à 12h

Population : 110 habitants

Altitude :550 mètres

Nom des élus :

Maire  :

  • Lucien TREMOUILLERE

Conseillers  :

  • Frédéric FOURNIER,
  • Chantal JOB,
  • Monique JOB,
  • Nicolas MORONA,
  • Yves PUCILLO,
  • Jean-Luc SCHULZ (adjoint).

Conseillers communautaires :

  • Lucien TREMOUILLERE,
  • Jean-Luc SCHULZ.

Secrétaire :

  • Secrétaire 

Conseils Municipaux :

  • compte-rendu de la séance

Accès

Voiture :

Prendre la sortie 19 de l’A75 suivre la direction Lempdes-sur-Allagnon avant d’entrer dans Lempdes-surAllagnon (au pont de Vineze), prendre à droite direction Chambezon (D 654)

Train (gares les plus proches) :

Gare d’Arvant (43360)

Gites, Chambres d’hôtes et meublés touristiques

A l’origine il y avait un domaine rural au nord-est du village actuel. Puis l’établissement d’une ferme gallo-romaine du nom de Cambodonum donnera naissance au bourg actuel.

Situé sur un replat bordant la vallée de l’Allagnon, elle bénéficiait de terres riches favorisant la culture céréalière. L’église du village actuel, dédiée à St Martin, est donnée au XIVème siècle à l’abbaye de la Chaise-Dieu qui y installe un prieuré.

La Chaux de Longue et de bartovère

Dans le sud de la Limagne, les basaltes du Cézalier se sont répandus en larges épanchements fluides à la fin de l’ère tertiaire. Au cours des millénaires qui ont suivi, l’érosion a morcelé les coulées et a rongé le substrat sédimentaire là où celles-ci ne le protégeaient pas ; il s’est formé ainsi un chapelet de plateaux qui dominent nettement les depressions du Lembron. L’horizontalité rigoureuse de ces tables frappe l’oeil. Dans le parler local, on les nomme "les Chaux" : Chaux Longue, Chaux Bartovère, Chaux Redonde... Dans les dépressions du basalte, des zones humides plus ou moins temporaires ont pu s’établir. Elles présentent un grand intérêt biologique. Il y subsiste des plantes peu répandues, adaptées à ces milieux très particuliers ; certaines d’entre elles sont les ultimes reliques des grands marais de Limagne asséchés au cours des siècles derniers. Une espèce très rare -et protégée- de papillon s’y trouve également. Enfin, pour les plus permanentes, elles constituent un relais apprécié des oiseaux migrateurs. Mais beaucoup de ces marais ou étangs, d’étendues très limitées, ont été drainés au nom d’un intérêt pastoral dérisoire. Ils ne sont plus qu’un lieu-dit sur la carte : Les Rases, Le Lac... Ainsi risque de disparaître l’un des aspects les plus curieux de ces milieux étranges que sont les Chaux du Lembron